Budapest (Hongrie) du 5 au 8 Octobre 2012

Du 5 au 8 Octobre 2012

Hungarian flag
Drapeau hongrois

Pourquoi Budapest?

Cette ville n’était pas au départ notre destination prévue. Elle le fût par la suite pour des raisons familiales et de planning. Le marathon a été choisi pour sa proximité (2h30 de Paris) et sa date.

Néanmoins, nous avons été agréablement surpris. Nous sommes partis avec quelques à priori pour ce pays que nous situions à l’Est mais qui se trouve au Centre. Nous y sommes allés sans prévoir de visite à part notre rendez-vous avec Jean-Christophe Cuny, un guide français amoureux de Budapest et auteur du site Budapest Sensations.

Mots-clés

Thermes- Paprika- Cafés littéraires- Lizst- Hungarian Rapsodie- Saucissons Pick- Foie gras- Vin- Forint

Vendredi 5 octobre 2012

Dès notre atterrissage, tout s’est déroulé comme prévu. Le bus public 200E ( prendre à droite en sortant de l’aéroport)nous a déposé au terminus de la ligne M3 Kobanya-Kispest. Changement à Deak Ferenc ter ( équivalent de notre Châtelet-les-Halles) puis correspondance sur la ligne M1 où nous avons pris un tout petit train à 3 rames jusqu’à Bajza utca.

Benczur hotel est situé à 200 m de la station de métro et à 400 mètre du départ du marathon. Ça, c’est super chouette!

Après avoir déposé nos bagages dans un local en attendant d’intégrer notre chambre pas encore prête, nous partons à la recherche d’un bureau de change et d’un restaurant. A Deak, nous réussissons à déchiffer “menù” sur une carte d’une brasserie. Pour 990 forints, nous avons goûté à une soupe, un plat de bœuf avec des spatzles et une limonade.

Nous achetons un pass pour 72h, déposons nos bagages dans la chambre. Nous rencontrons enfin Jean-Christophe dans le hall de l’hôtel à l’heure prévue.

Plafond du Café Littéraire

Nous nous laissons guider par cet amoureux de la ville.

  • Hosok Tere ou la place des Héros, C’est aussi le lieu de départ du marathon.
  • Bois de Varosliget avec le château de Vajdahunyad et la patinoire. Celle-ci se transforme en terrain de jeux lorsqu’elle est asséchée et en lac quand elle est remplie. Système très ingénieux.
  • Façade des Bains de Széchenyi

    Bains de Széchenyi: le plus grand complexe thermale d’Europe. L’entrée est mixte, nous irons dimanche.

  • Opéra, Magasin Gerbaud (vente de délicieux gâteaux et autres pâtisserie), Café littéraire où nous prenons une pause-café (la salle est immense avec de hauts plafonds, elle est située au premier étage, au dessus d’une librairie qui vend également des bouteilles de vin hongrois)
  • Café New York, Bord du Danube, Marché central ( au sous-sol la boucherie, au rez-de-chaussée légumes, fruits, alimentation générale), au premier les snaks, l’artisanat et autre attrape-touristes)
  • Bistrot Ruines

    Sur Buda: un petit tour du côté des bains de Gellért, puis retour par le tram sur Pest.

  • Visite de l’ancien quartier juif, Jean-Christophe nous enchante avec notre dernière étape: un bistro- ruines. C’est un endroit dont les murs sont des ruines et qui sont aménagés tel quels. Assez déroutant mais très rafraîchissant.
    C’est ici que nous nous sommes quittés.

Nous dînons au Vakvarju, un restaurant conseillé par Jean-Christophe et nous ne sommes pas déçus. La bouteille de vin hongrois (cépage Merlot) passe très bien, même trop bien. Heureusement que je ne cours par demain…

Samedi 6 Octobre 2012

Marché Central

Après un copieux petit-déjeuner-buffet, nous prenons le métro M1 puis le Tram 47 pour le Marché central dont le toit est en céramique. Nous sommes à la recherche de quelques souvenirs à rapporter. A part des babioles, il n’y a pas grand chose qui nous attire.

Eglise Matthias

Nous franchissons le Danube par le bus 16 et atterrissons à Buda où une foule de touristes envahit les rues. L’église Matthias est splendide surtout vue de l’extérieur. Et tandis que nous prenons des photos du côté du Bastions des Pêcheurs, une voix m’interpelle. Surprise, nous revoyons deux couples rencontrés lors de notre séjour marathon à Dubaï avec Planet-Tours. Nous nous disons que le monde est bien petit.

Récupération du dossard
Marathon Expo

Je récupère rapidement mon dossard au Marathon-expo avant de nous reposer une heure à l’hôtel. Nous repartons au centre du Marathon pour la Pasta party car même si je n’ai pas faim avec notre copier petit-déjeuner je dois ingurgiter une certaine quantité de glucide ces prochaines 24h.

Plafond de la Basilique
Basilique Saint Etienne

Visite de la Basilique Saint Etienne ( entrée payante 180Fts) avant de venir à l’hôtel pour une autre pause. Nous avons tenté de dîner au Paprika ce soir mais l’attente était trop longue. Donc plat de pâtes dans une pizzeria avant de préparer mes affaires de demain et de nous coucher.

Dimanche 7 Octobre 2012

Beaucoup de français sont présents pour ce marathon, je les entends dans le sas du départ. Nous sommes très nombreux à partir. L’ambiance est bon enfant, je ne comprends rien aux commentaires de l’animateur hongrois. Mais quand vient le décompte, je me prépare…

Ca y est, c’est parti, j’attends les meneurs d’allure avant de franchir la ligne de départ…On est parti

Bains de Széchenyi

A l’arrivée, je m’écroule quelques secondes sur la pelouse, 27°C à l’ombre, et de la fraîcheur, il n’y en a pas. J’avale 1/2l d’eau. Trente minutes après, nous allons directement déjeuner au Paprika où après 10 minutes d’attente, nous sommes assis dans le restaurant. Un seul plat nous suffit. Je dois rentrer à l’hôtel pour prendre une douche.

Nous repartons aussitôt avec notre balluchon vers les Bains de Széchenyi sous une pluie battante et là…

C’est merveilleux! Nous plongeons dans des eaux de 34 à 38° avec volupté. Le plus difficile est d’en sortir. Après un marathon, c’est vraiment relaxant. Nous sommes entourés de hongrois qui papotent. C’est très familial. C’est revivifiant,c’est si bon!

Lundi 8 Octobre 2012

C’est le jour du départ. La température a brusquement chuté suite à l’orage d’hier. Nous filons directement à l’aéroport. A notre arrivée à Paris Charles de Gaulle, la pluie nous accueille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *