Citadelle de Blaye (France) du 11 au 13 Mai 2018

Préparation du Voyage et choix de la course

Notre studio

Lors de notre voyage au Cambodge, nous faisons la connaissance de l’organisateur du Marathon de Blaye et de ses amis qui arrivent à me donner envie de participer à cette course festive. Ni une, ni deux, de retour en France, je m’inscris puis je trouve rapidement un logement situé dans la citadelle.

“L’Avant-garde est un ancien casernement du 17e Siècle, réaménagé en studio avec toutes les commodités de la vie moderne. Il est situé en plein cœur de la Citadelle de Blaye, site majeur d’Aquitaine et classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les 36m2 de ce casernement ont été aménagés en un studio cosi et romantique”.

Le deuxième challenge est de trouver un déguisement assez reconnaissable de loin et facile à porter.

Après de nombreuses recherches sur le net, je trouve enfin la tenue idéale que je m’empresse de commander.

Cette course faisant partie de mon entraînement pour le marathon du Mont blanc, elle fera office de course longue associant fractionné long et côtes.

J moins 1 – Vendredi 11 Mai 2018

Un rouge et un blanc
Cadeau offert à tous les coureurs

Nous profitons de cet exceptionnel viaduc de mai pour quitter la capitale.

Les route sont libérées, le trafic est extrêmement fluide. Le soleil nous accompagne pendant tout le trajet. Hélas, je sais qu’il n’en sera pas de même le jour de la course où une pluie continue est prévue. Dommage.
Nous rejoignons sans encombre le studio trouvé sur Air bnb et géré par Elina. L’Avant-garde est un meublé de 36 m² et est situé en plein cœur de la Citadelle et ce que je ne soupçonnais pas quand je l’ai choisi, c’est qu’il est sur le trajet de l’arrivée du marathon, et même à 100 mètres des arches.

Avec Christian, l’organisateur du Marathon

Après avoir déposé nos affaires, je récupère mon dossard, un tee-shirt en vrai taille S ainsi que deux bouteilles de vin de Blaye (un rouge et un blanc), nous sommes guidés chaleureusement par Christian, l’organisateur du marathon rencontré lors du marathon des Temples d’Angkor en janvier 2018.

A l’entrée de la Citadelle

Nous nous débarbouillons avant de découvrir la Citadelle en longeant les remparts. Nous avons de la chance, le soleil est encore présent mais les prévisions pour demain sont plutôt pessimistes.
De nombreux touristes sont présents notamment des étrangers, la balade est agréable mais le tour est rapide.

Nous rentrons au studio pour une petite halte avant de repartir pour la Pasta party qui se tient dans la ville de Saint Martin Lacaussade dans la grande salle communale Jacques Narbonne.
Je réserve également une table au restaurant gastronomique “Le Gavroche” situé au centre-ville pour le dîner de demain soir. En effet, j’ai préféré occulter l’Entrecôte party qui ne convient pas à des sauvages comme nous.

Pasta party

Seules deux tables sur six sont remplies quand nous arrivons. Le menu se compose d’une terrine avec une salade de pomme de terre, spaghetti bolognaise, d’un morceau de fromage, d’une tarte aux pommes et de morceaux d’ananas. Le vin (de Blaye évidemment) est à volonté. Mais petit à petit, les coureurs affluent et rapidement, une immense queue se forme.
Je retrouve Johan et sa femme Sylvie, Gilbert dit “Jésus” et juste avant de quitter la salle Pascal dit Calou et sa femme Chantal.
Nous nous éclipsons discrètement tandis que la musique résonne dans la salle et que les participants envahissent la piste de danse.
Je prépare consciencieusement mes affaires de course pour demain. Couvre-feu à 22h00.

Jour J – Samedi 12 Mai 2018

Amuses bouche

Le réveil …me réveille.

Cette fois-ci, aucun stress, à part la météo qui me désole, qui nous désole tous.

Le récit du marathon ici….

Après une petite pause au studio, nous nous rendons au restaurant à pied. “Le Gavroche” est un restaurant gastronomique bien coté sur TripAdvisor. L’accueil est chaleureux et l’ambiance feutrée.

Feuilleté aux fraises

L’hôtesse nous oriente rapidement sur le menu découverte avec les plats du jour:

  • Cocotte de noix de Saint Jacques façon crumble,
  • Poitrine de caneton, jus aux cerises,
  • Mon feuilleté fraises, le tout arrosé d’une demi-bouteille de Château La Raz Caman 2009.

Excellent!
Nous repartons, charmés et ravis d’avoir choisi de dîner tranquillement plutôt que d’assister à celui de l’Entrecôte party, sûrement très sympathique mais beaucoup trop envahissante pour les sauvages que nous sommes.
L’endormissement est rapide.

J+1 – Dimanche 13 Mai 2018

Les remparts de la Citadelle

Nuit tranquille. Aucun bruit. Sans nul doute, nous sommes peu nombreux à loger dans la Citadelle.
Après avoir rendu nos clés, nous reprenons le chemin de la maison et comme nous nous y attendions, les routes sont chargées de vacanciers sur le retour. Bison futé voit rouge ce dimanche.
Ce qui me chagrine, c’est que ce jour le temps est frais mais juste nuageux et…sec. Contrairement à hier mais c’est ainsi. Ce sera un bon entraînement pour le Mont Blanc.
Voilà un beau week-end qui s’achève.
A savoir:
Chef: Patrick Paponneau. Nous y avons très bien mangé… et moi bu.
Notre Hôte Elina qui nous a bien reçu. Studio très bien placé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *