Foulées de Marne La Vallée (France) le 24 Mai 2014

Affiche

18th édition des Foulées de Bussy Marne la Vallée

Septième participation. Mon dix-neuvième 10K.

Entraînement: aucun pour le 10k, en tout cas intégré dans celui de mon Marathon de Saint Petersbourg.

Mon plan comporte un semi au milieu, je suis obligée de le modifier cette semaine afin de pouvoir participer aux 10K sans trop de chamboulement. De toute façon, je compte courir en Russie en mode touriste. 
Je préfère me préserver pour le marathon de Tours (eh oui, encore un autre!), qui aura lieu le 21 septembre 2014. Au fait, qui a dit que le sport peut devenir une drogue?

Tout s’est déroulé merveilleusement, et même au dela de mes espérances.

Course suivante prévue: Marathon de Saint Petersbourg

Objectif: M’amuser, oui mais j’ai tout de même un peu souffert vers la fin.

Samedi 24 Mai 2014 – 17h30

Pour une fois, mes nuits de sommeil sont correctes cette semaine. A part la veille où je rêve que j’arrive en retard pour le départ.

Echauffement obligatoire de 30 minutes dans l’allée des Petits Pas. La météo est vraiment très capricieuse, le crachin alterne avec quelques éclaircies. Mais bon, une fois bien échauffée, peu importe quelques degrés de différence. On verra bien sur la ligne de départ.

Avec le meneur d’allure

Justement, derrière l’arche de départ s’accumulent les coureurs. Je repère rapidement le meneur d’allure du “50mn” et je me cale près de lui. Le départ est comme d’habitude très rapide. Je me colle littéralement à mon lièvre.

Les premiers kilomètres défilent et j’ai le sourire affiché. Je croise quelques patients qui m’encouragent.

Sur le parcours

La seconde moitié est plus difficile, je souris beaucoup moins, je me concentre sur ma foulée en essayant de coller au plus près de mon lièvre. J’ai trop peur qu’il me distance. Devant la maison, mon mari et les enfants sont là pour m’encourager. Je ne dois pas les décevoir. Alors, je poursuis bravement mon chemin.

A 10 mètres de l’arrivée

8K- Je souffle comme un boeuf. Un mètre me sépare de mon lièvre qui se retourne de temps en temps pour voir combien de personne le suit encore: de 15, nous ne sommes plus que cinq. Aille! Il nous dit de nous accrocher, nous nous accrochons mais c’est difficile.

9K- Ce n’est pas le moment de flancher, il est vrai, si peu de temps avant l’arrivée. Je n’ai plus la force d’un sprint pour l’arrivée. Mais j’y arrive quand même. Et mieux que l’année dernière.

Yessss, un record perso en plus. Ce n’était pas l’objectif du départ mais c’est toujours bon à prendre pour le moral.

Avec le meneur d’allure

Je ne sais pas qui parmi ceux qui visaient 50mn sont arrivés à leur fin, mais je suis fière d’y être parvenue malgré mes incertitudes dans les derniers kilomètres.

Résultat Garmin:Dist tot=10,km Temps tot=49:23 Allure moy=4:54/km Vit.moy=12,2/h Vit.max=14,7km/h

Résultat: 00:49:37 soit 12.09km/h – 269ème/463 participants – 27è/109 femmes et 6è/16 V2F

La semaine prochaine, je poursuis mon entraînement pour le Marathon de Saint Petersbourg prévu le 29 Juin 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *