La Parisienne (France) le 7 Septembre 2008

12ème édition La Parisienne: Thème l’Inde – 6,3km

Autre nouveau challenge 2008

Logo

Participer à la course de La Parisienne le 07 septembre 2008. Première participation. Deuxième compétition
Début de l’entrainement le mercredi 27 Mai 2008. Objectif: moins de 40 minutes.

Entrainement au Stade Charletty le 22 Juin 2008

L’organisation propose aux inscrites différentes séances d’entrainement. Etant novice, je me rends volontiers au Stade Charletty très tôt le matin en compagnie d’autres femmes et j’ai choisis ce dimanche 22 juin 2008. Nous sommes accueillies par des coachs et dirigées vers différents groupes, je choisis celui le plus expérimenté “le Footing des Etoiles”.

Echauffement
Pause
Stade Charletty

Tiens, voilà une belle côte. Ouille, ouille, ouille, mon cardio s’affole: 192 bpm !!! J’ai la poitrine qui brûle. j’essaie de me coller au peloton de tête pour ne pas ralentir.
D’ailleurs, un des coachs m’encourage (Ils sont une dizaine pour 40 participantes) et me conseille: allongez votre foulée, monter vos coudes, etc…
Bref, au bout de 45mn, je suis exténuée mais ravie d’avoir pu terminer sans abandon et sans ralentissement cet entrainement. Nous prenons un petit rafraîchissement avant d’attaquer le prochain atelier.

Body combat
Au stade Charletty

10h00 Atelier Body Combat: super-tonique et très motivant.Ca me plait beaucoup. Il fait lourd dans la salle.
11h00 Atelier Nike Dance Workout: danse tonique avec une petite chorégraphie. Le tout en plein milieu du stade, sur la pelouse et en plein soleil.

Danse indienne

12h00 Initiation danse indienne. Eh bien, ce n’est pas si facile que cela. Mais super sympa.
13h00 Stretching. Ouf, c’est la fin. Je rentre presque en courant pour attraper mon train.

Dimanche 7 Septembre 2008 – Sous la Tour Eiffel

Logo

7h00 – J’ai mal dormi cette nuit. J’ai mal au ventre. Qu’est ce qui m’a pris de vouloir faire cette course? J’aurai pu rester tranquillement chez moi à faire la grasse matinée. Eh bien, non! Je prends le RER dans le froid dans des wagons à moitié vide.
A la station Ecole Militaire, des centaines de femmes en runnings déferlent sur le quai pour se diriger vers les tentes de la Parisienne.

Des femmes de tout âge se pressent vers les consignes et …aux toilettes. Certaines sont accompagnées de leur famille, d’autres participent en équipe pour leur entreprise. Mais toutes ont le même objectif: finir la course tout en y prenant du plaisir.

Départ du pont d'Iéna

L’échauffement a lieu sur le grand podium , en face de la Tour Eiffel. Puis nous trottinons tranquillement vers le pont d’Iéna où se tient le départ. Nous piaffons d’impatience tout près de la ligne de départ. Nous ne pouvons évidemment pas démarrer au même moment, je me trouve dans le troisième sas.
Autour de moi, fébrilité et bavardage. Certaines filles sont déguisées, elles participent pour le fun et l’ambiance.

Le décompte commence, mon pouls augmente dangereusement. Je me faufile insidieusement entre les groupes pour être la plus proche de la ligne de départ.
Top départ. Je déclenche mon chrono. Après quelques minutes de ballottement et de doute, j’adopte une vitesse de croisière. Je regarde ma montre: 181 bpm. Oups, un chouia trop vite. Mais je ne me sens pas si mal que cela, donc je poursuis.

En course

Kilomètre 1. La foule est très dense, il faut jouer des coudes pour avancer. Déjà quelques unes se mettent à marcher. Je zigzague sans cesse pour pouvoir me mouvoir.
Kilomètre 3: ravitaillement. Eau en bouteille et 1/2 banane. J’avoue que j’ai eu du mal à boire en courant et que j’ai jeté plus d’une 1/2 bouteille par terre. Par contre, j’ai jeté ma peau de banane dans un sac.
A un moment, j’ai trouvé que le trajet ne finirait pas, quoiqu’en disaient ceux qui encourageaient les participantes que nous sommes.
J’aperçois enfin l’arche d’arrivée, j’ai un petit sursaut d’énergie et je rassemble toutes mes forces. J’accélère et dépasse quelques coureuses.

Ma médaille

Je passe sous l’arche, ma puce électronique vissée sur mon lacet sonne. Je l’ai fait.
Je ralentis et en profite pour attraper boisson et banane (eh oui encore!). On nous distribue également un sac contenant une banane (ce doit être la saison!!), une médaille, une rose (eh oui! nous sommes des femmes).
Que nous sommes gâtées!!!Ensuite, nous terminons par un stretching organisé par Nike. J’y fait connaissance d’ailleurs d’une fille. Nous échangeons nos mails et promettons de nous inscrire pour une nouvelle course ensemble. On verra.
En tout cas, je repars très heureuse d’avoir pu aller jusqu’au bout de cette course en compagnie de toutes ces femmes.

Résultat: 00:34:35 soit km/h – 1205/10941 finishers ( 12944 inscrites, 11010 participantes) – 374/3411 Maman

Prochaine course: Course 10 km Paris Centre le 5 Octobre 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *