Le verdict

Lundi 14 décembre 2021

La nuit a été très courte. J’ai essayé d’ignorer la douleur mais les effets de l’anesthésie se sont vite dissipés et j’ai regretté de ne pas avoir accepté les médicaments hier.

Le lendemain de l’intervention,  j’attends avec impatience la visite du médecin; Il m’explique que la fracture est grave et que les lésions ont nécessité l’ajout d’os artificiel pour combler les pertes subies lors de l’impact violent et que si une pseudarthrose persistait ( absence de consolidation), une autogreffe serait nécessaire dans un deuxième temps. Sans omettre la plaque et les nombreuses vis (verrouillées et non verrouillées) qui soutiennent mon pauvre fémur traumatisé. Lui est satisfait du résultat.

Hélas , ce n’est pas ce que  j’espérais.  Au moins 3  mois sans appui donc un arrêt de travail correspondant, pas de reprise de la marche et encore moins de la course à pied. Je m’effondre en pleurs. Je suis anéantie.

Quand je propose de rentrer à la maison ce jour, le staff se regarde. Je dois rester au moins jusqu’à l’ablation du redon (sorte de tuyau qui permet de drainer le liquide post-op de ma cuisse ).

A l’annonce du verdict,  tout semble insurmontable. Je n’arrive pas à réaliser ce qui m’arrive réellement, je suis dans le déni complet.

Puis devant l’évidence, mon esprit se reprend,  ma tête s’organise,  mon corps s’adapte à la situation.  Je relativise et me surprend à profiter de la situation pour adopter de meilleures attitudes.

Heureusement, l’arrivée de la kiné me console, elle me sort de mon lit et de ma torpeur pour faire quelques pas dans les couloirs du service. Mon genou, coincé en extension dans une attelle rigide, me donne l’impression d’une jambe de bois que je n’accepte pas d’intégrer dans mon schéma corporel.

La première journée à l’hôpital s’écoule lentement, mais je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Je passe des coups de fils et je joue au Solitaire sur mon téléphone.

Les repas sont corrects et je ne suis pas difficile.

Je m’endors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *