Médoc (France) du 10 au 12 Septembre 2010

Virée en Vendée, dans les Vignobles du Médoc

French flag
Drapeau français

Après mon inscription in-extremis au marathon, je dois rapidement nous trouver un logement. Les hôtels sont pris d’assaut, il nous reste les chambres d’hôtes. Hélas, tout est déjà réservé au moins depuis un an par les participants réitèrent souvent leur inscription. Devant ma grosse déception, mon dernier interlocuteur me propose l’adresse d’un de ses amis qui dispose d’une chambre à louer exceptionnellement à cette occasion. Je le remercie chaleureusement et décide d’appeler dare-dare.

Heureusement, cette chambre est libre. La maison se situe dans une ville voisine à 10 minutes en voiture, il faudra juste se lever un peu plus tôt. Bien que nous n’avons pas l’habitude de loger chez l’habitant, nous acceptons avec soulagement. De toute façon, nous n’avons plus le choix.

Le costume étant choisi, ce week-end sera parfait.

Vendredi 10 Septembre 2010

Pont bordelais
Entrée de Bordeaux

Nous quittons la maison tôt ce vendredi, les enfants se garderont tout seuls, ils sont ravis d’avoir le champ libre.

Sur l’autoroute, la circulation est fluide. Nous nous arrêtons plusieurs fois pour récupérer et déguster nos sandwichs maison. Un goût de vacances.

Nous traversons des villages fleuris mais surtout déserts. Grâce au GPS, nous retrouvons facilement la maison de nos hôtes.

Nous allons occuper la chambre de leur fille. Ensuite nous allons au Marathon expo pour récupérer mon dossard. C’est toujours avec émotion que je reçois ce bout de papier avec le tee-shirt.

Nous avons un peu de temps avant la pasta-party les “Milles Pâtes” que nous avons réservé au Château de Lamarque. Nous nous reposons et j’en profite pour préparer mon équipement de demain.

Château Lamarque
Allée du Château

18h – C’est l’heure. De nombreuses voitures sont garées le long du chemin. Nous montrons notre bracelet coloré avant de pouvoir pénétrer dans le parc. Celui-ci est grand, nous nous y promenons quelques minutes avant de s’approcher du buffet où des serveurs proposent un apéritif. Puis, verre à la main, nous déambulons dans les caves du château ouvertes à notre intention.

Pasta party: Dessert
Dessert

L’ambiance est détendue, la course de demain étant un prétexte à la fête. Puis, nous entrons dans une immense tente blanche pouvant accueillir 1500 personnes. Et le compte y est.
De toute la France et même des quatre coins du monde, tous les amoureux du running se sont donné rendez-vous dans cette salle. Où un orchestre enchaîne des rythmes endiablés et sur la piste, les futurs coureurs
s’échauffent déjà.

J’en suis à mon troisième verre de Bordeaux quand je prends conscience qu’il n’est sans doute pas raisonnable de poursuivre cette aventure ce soir. Une fois le dessert servi, nous nous éclipsons discrètement pour retrouver notre chambre d’hôte et se reposer avant le grand jour. C’est-à-dire demain. Récit du marathon ici…

Samedi 11 Septembre 2010

Buffet
Le buffet est déjà prêt

Le réveil est très matinal. Nous nous retrouvons à cinq autour d’un bon petit-déjeuner. Chacun de nous a son objectif. Le mien est de profiter de l’ambiance festive de ce marathon si particulier.

Nous arrivons très tôt à l’aire du départ car les rues vont être bientôt fermées à la circulation. Nous sommes presque seuls, les organisateurs s’affairent autour des équipements.

Le soleil commencent à pointer son nez, les couleurs sont belles. La journée va être magnifique, je le sens.

Blanche neige et les 7 nains
Belle équipe!

Bon, pause pipi vite fait avant que la foule d’envahisse les rues. Petit à petit, les personnages de dessins animés et de BD se réveillent et mettent de l’ambiance dans la ville.

Bécassine, des abeilles, des prisonniers, des Superman, Wonder woman, etc… Même Jésus et sa croix sont présents, un prêtre et une mariée se promènent.

Déguisés

Personne ne ressent de stress, nous nous préparons à battre nos records de lenteur. Dix minutes avant le départ, nous sommes tous agglutinés dans nos sas de départ. Suite du marathon ici…

Je ne sais pas comment j’ai fait, mais je finis la course un peu en avance sur le temps prévu.

Juste après la ligne d’arrivée et la récupération des médailles, un grand buffet est offert aux marathoniens dans une grande salle. Charcuterie, gâteau, vin, etc… à volonté mais l’appétit après 42,195km n’y est pas du tout.

Récupération
C’est fini

Sur le parcours, je n’ai bu que 3 verres de vin par peur de ne pouvoir repartir. Par contre, j’ai mangé trop de bananes, et j’ai des douleurs abdominales terribles sur le chemin du retour à notre maison d’hôte. Je ne m’étends pas sur ce sujet.

Il est déjà 14h et une fois douchée, nous décidons de nous reposer et faire une grande sieste.

J’ai deux grosses ampoules sur mes orteils.

En début de soirée, nous repartons vers Pauillac pour y dîner. Un petit marché avec de nombreuses buvettes se tient au centre de la ville et propose des stands de restauration. Nous en choisissons un au bordde l’estuaire où passent quelques bateaux. Toute la foule est en fête.

Ensuite, nous profitons de la douceur du crépuscule pour visiter la marina et enfin voir le coucher du soleil sur la Gironde.

Nous nous écroulons dans notre lit.

Dimanche 12 Septembre 2010

Après un bon petit déjeuner, nous quittons Pauillac et repartons tranquillement chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *