Du 7 au 23 avril 2006

Notre parcours

Un périple de 2500 km en voiture pendant 15 jours. Un vrai marathon. Et la traversée de 4 états: la Californie, le Nevada, l’Utah et l’Arizona.
Bref, vous l’avez compris, une expédition dénuée de tout repos.

De Paris à San Francisco

Jeudi 06 Avril 2006 – Paris

Excitation du départ. Et appréhension également pour le déroulement du voyage. Les bagages sont presque emballés. J’ai acheté un sédatif pour shooter un peu les gosses. Les faire coucher tôt n’est pas chose aisée. Néanmoins, extinction des feux à 22h00. De toute façon, hier, je n’ai dormi qu’en pointillé, un sommeil ponctué de cauchemars à propos du voyage.
Bref, Dragon et Junior ont réussi à ingurgiter la potion. On verra pour Turtle.
Tout le monde au lit!

Vendredi 07 Avril 2006 – Paris- San Francisco

Quelques réveils dans la nuit pour vérifier le fonctionnement de l’alarme. Deux précautions valent mieux qu’une.
Réveil difficile pour les enfants. Encore les effets du somnifère? Seule Turtle n’a pas déjeuné.
Nous partons à l’heure pour l’aéroport. 7h00. La route est dégagée.
Nous arrivons à 7h45 et sommes pratiquement les premiers. Pas d’enregistrement des bagages puisque nous avons prévu des bagages à main.
L’attente dans la salle d’embarquement est longue: 1h15.
Dans l’avion, j’ai du mal à suivre le film sur mon écran individuel.
Rapidement, je préfère régler ma montre sur l’heure locale. Après quelques somnolences, l’atterissage à San Francisco se fait en douceur. Nous sortons rapidement vers la sortie. Mais, en cours de route, nous avons perdu les garçons.
Panique. Après 3 minute d’attente, nous les retrouvons, un peu apeurés près de la sortie de l’avion où ils nous attendaient tout ce temps.

Ouf! L’aventure peut enfin commencer.

Samedi 08 Avril 2006 – San Francisco

Aéroport International de SF

Le passage au service des passeport est un peu long (environ 1h30) car prise d’empreinte digitale et photos pour les grands.

Conseils: Quitter l’aéroport par le Bus 292 jusqu’au centre-ville de San Francisco [1,50 $, une heure de trajet].

Nous cherchons l’arrêt de bus. Level 1.
Sur le quai, je demande de la monnaie à un voyageur qui nous dépanne. Car dans le bus, on ne rend pas la monnaie. Et nous comprenons pourquoi. Le bus 292 vers Downtown arrive à 14h27. Le paiement se fait en glissant des pièces dans une urne et le conducteur ne peut pas rendre la monnaie.
Nous prenons place à l’avant. Les enfants Junior et Turtle somnolent sur mon épaule. Il commence à pleuvoir tandis que nous arrivons en ville. Zut! et mon brushing!
Durée du voyage 1h. Transbay Terminal. Marche à pied sous une pluie fine pendant 10 minutes vers l’hôtel. Les enfants sont exténués. “Alexander Inn Suite” 2 étoiles, 415, O’Farell street. Un hôtel sans prétention. Autour de nous, beaucoup de “homeless” (ou SDF en français). C’est Tenderloin. Le quartier des “laisser pour compte”. C’est impressionnant. Il y en a partout.

China town


Ils ne sont pas agressifs mais il parait qu’il faut se méfier quand ils ont bu.
16h00. Les enfants sont exténués. Chambres 506/507. Toutes petites, et qui donnent sur la rue. Nous avons à peine le temps de ranger les valises que les enfants se sont endormis. Impossible de les réveiller: ils sont “morts” de fatigue. Donc, nous les laissons sur place et décidons de faire la connaissance de quartier seuls.

China town

Porte de Chinatown: Nous sommes obligés d’acheter des parapluies tellement il pleut. Pas de chance. Même mes chaussures et mon pantalon sont mouillés. L’Horreur.
Nous rentrons à toute vitesse, évitant ou essayant d’éviter les grosses flaques.

18h30, retour à l’hôtel mais les enfants dorment à poings fermés.
Nous ne pouvons pas résister. Le sommeil arrive rapidement entrecoupé par les sirènes stridentes des voitures de police SFPD et des interjections de Homeless.

2h00 du matin. Je suis réveillée. Il est déjà midi à Paris. Dur le décallage. J’essaie de me rendormir. Mais à 4h00 du matin, à part boire du thé, il ne reste que la télé. Environ 72 chaines et beaucoup de pub.
6h00: l’odeur qui émane de la salle de breakfast nous réveille un peu et est alléchante.
Nous pouvons alors partir enfin à la conquête de la ville.

Cable car

Conseil: Au départ des 3 lignes de cable-car, il y a souvent la queue aux horaires difficiles ( début de matinée et fin d’après-midi ), alors remontez d’une station à pied …..Déjà, à priori, moins de foule et puis surtout, vous aurez la possibilité de monter sur les marche-pieds à l’extérieur.

En effet, la voiture part remplie mais conserve toujours les places debout libres, pour justement pouvoir prendre des gens en route, car la plupart font le trajet complet.

Powell St-Hyde St. Nous empruntons le cable-car au terminus de Powell St.

Fisherman Wharf

IMPRESSIONNANT. Le train est rapidement bondé.
Le chauffeur m’invite à prendre place sur le marche pied. J’essaie de filmer en route.

Au Terminus, nous nous dirigeons vers Fisherman Wharf.

Au Pier 39, nous restons un moment admirer les otaries. De là, nous apercevons le Golden Gate Bridge et Alacatraz au loin.
Puis nous nous dirigeons tranquillement vers Coït Tower.

La vue de la haut est superbe: la baie de SF à 360°.

Golden Bridge

Golden Bridge. La peinture, appelée International Orange, a été choisie uniquement pour des raisons esthétiques. Ce pont fut érigé en 1937. Sa construction coûta 35 millions de dollars et dura quatre ans. Il était à son inauguration le plus long et le plus haut pont suspendu du monde et seuls deux ponts comme lui d’une seule traversée le dépassent encore par la taille.
Petite anecdote : les voitures peuvent l’emprunter gratuitement pour sortir de SF mais doivent s’acquitter de 3 billets pour l’emprunter dans l’autre sens.

Fisherman’s Wharf, 2 lignes du Cable-Car vous y amènent.
C’est sans doute la plus grande attraction de San Francisco. Boutiques de T-shirts, restaurants, souvenirs, anciens navires, bateaux de pêche, Salles de jeux, manèges, restaurants, boutiques.

Puis nous descendons Filbert Steps pour rejoindre China Town.

Les enfants n’aiment pas la foule.
Dès qu’ils ont vu une pizzeria dans le Little Italie (le quartier italien), ils ont voulu y déjeuner.

China Town: 100 000 personnes y habitent et forment la plus grosse communauté chinoise en dehors de l’Asie.

House of Nankin

Un guide conseillait le “House of Nankin” un restaurant en plein China Town très prisé par les locaux.
Cet établissement fort populaire est minuscule, on mange familial, un même plat pour toute la table. Après avoir ramené les enfants à l’hotel, nous filons à 14h30 vers le resto où une queue de quelques mètres s’est formée.

– Thé vert et bière
– Nankin sesame boeuf
– Noodle Nankin

Très copieux!!! J’ai du mal à tout terminer. J’en ai presque la nausée.

Nous avons traversé le Financial Center qui n’a rien de particulier à part les immeubles de bureaux.
Union Square est le quartier des magasins. Mais ce n’était pas le but de notre visite.
Puis Market Street.
Du monde partout.
Sur le chemin de l’hôtel, nous avons acheté à l’épicerie du coin des chips, du big, very big Coca, big juice orange. Mais du mal à trouver des fruits frais.
Les enfants sont déjà endormis. Il est 16h00 heure locale. Le décallage horaire est terrible. Donc, à 18h, tout le monde au lit!!!

Evidemment, à 1h00 je ne trouve plus le sommeil, les enfants non plus. Donc séance de TV en américain.
Bon, il faudra s’y prendre autrement demain pour nous tenir éveillés!!!

Dimanche 09 avril 2006 – San Francisco

Vue sur la baie

Nous profitons de notre tôt-lever pour faire un tour en ville.
Les homeless sont partout, à chaque coin de rue.
Ils n’ont pas l’air méchant mais certains semblent fous. Nous restons groupés.

Il est 9h00, nous n’avons croisé que des errants et nous avons les jambes fatiguées.

Pause au Starbuck Café: chocolat à la crème et thé passion.

Painted Ladies

10h00: les magasins sont enfin ouverts. Joie pour notre fille qui explose le budget.

Puis Mac Do et nous rentrons à l’hôtel. Dans l’après-midi, pour que les enfants ne s’endorment pas trop tôt à cause du décalage horaire, nous les emmenons voir les Painted Ladies au Square Alamo.

Bonne marche à pied.

A suivre: De San Francisco à Yosemite Park

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.