Hors zone de confort

Vendredi  21 mai 2021
Fin de la 11ème semaine de rééducation et de réadaptation en centre spécialisé.
Grâce aux kinés, je reprends confiance en mon corps. Avec des exercices de musculation, d’équilibre, d’étirement, je me reconnecte petit à petit.  Le chemin de la reconstruction est vraiment très long. 

Naïvement je pensais que la récupération serait rapide avec une reprise de mes activités en moins de trois mois. Et voici que 5 mois après mon accident,  je me retrouve à réapprendre à mettre un pied l’un devant l’autre.
Certes, les progrès sont visibles  et mes fessiers commencent à se raffermir mais je sui encore très loin de mes objectifs premiers.
Avec l’ouverture des magasins cette semaine suite au confinement,  j’en profite pour faire quelques emplettes  et me procurer des chaussures de randonnée, un rouleau de massage, et une bande élastique pour fessiers.
J’ai également fait l’acquisition d’un livre sur la musculation au poids du corps spécial femme. Quelle erreur !  Je possédais déjà la version masculine  qui est beaucoup plus complète et fournie en exercice.  Je regrette mon achat mais je vais tout de même essayer de le lire.

Ma dernière semaine de rééducation s’achève la semaine prochaine. Il est temps que je retrouve mes marques.
En vue de ma reprise plus sérieuse de la musculation,  depuis quelques jours je consulte divers sites internets consacrés au fitness. 
Il y en a pléthores.  Je me délecte et me prépare à tout essayer. J’apprends un nouveau vocabulaire: full body, half body, KTX, ketelbell, leg extension,  leg curl, etc…
Je découvre un nouvel univers que je vais envahir et qui va remplir ma vie. A défaut de course à pieds que je relègue au second plan pour le moment.  Je n’y renonce pas, c’est juste une parenthèse le temps de me renforcer et de retrouver ma force physique et mentale.
Il est vrai que je me comporte comme une enfant gâtée à qui tout a réussi jusqu’à présent et qui fait une crise  parce que tout ne se déroule  pas comme je l’ai prévu. J’ai l’habitude de me malmener, de me pousser dans mes retranchements. La plupart du temps, j’arrive à me maîtriser mais depuis mon accident, je ne contrôle plus rien, mon corps m’échappe, je ne le reconnaît plus.

Ce nouveau défi que je me lance consiste à affronter mes nouvelles peurs, à dépasser mes angoisses et à me reconstruire.

Parfois, je sors de ma zone de confort, et cette fois-ci, je la dépasse largement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *