Patagonia Run (Argentine) le 9 avril 2022

Prévue le 04 avril 2020, reportée le 10 avril 2021 puis le 9 avril 2022

Patagonie, rien qu’évoquer ce nom me fait entrevoir des paysages majestueux et des horizons magnifiques.

Ce voyage devait être le dernier de notre tour du monde entamé il y a 34 ans.

Après avoir parcouru des milliers de kilomètres du Nord au Sud et d’Est en Ouest, nous n’avions plus envie de partir si loin, si longtemps. Pour ma part, notre long périple en Nouvelle Calédonie avec ses 30h de trajet dont 24h de vol malgré le confort (relatif) de la Premium Economie, m’a bien fatigué. Nous y avons explosé notre empreinte carbone.

Mais tout cela ne devait pas durer bien longtemps. Il était temps de revenir en France et d’explorer enfin ce beau pays.

Mais je pensais quand même achever notre aventure là où elle a débuté: en Amérique du Sud.

Notre deuxième voyage en 1988 au Brésil où les conditions n’étaient pas du tout celle d’aujourd’hui.

Nous avions décidé de confier le programme à l’agence Marco et Vasco avec lequel nous avons déjà travaillé en 2012 (Japon) et en 2015 (Corée) et nous en étions pleinement satisfaits.

C’est Romain qui s’en est chargé en nous concoctant un superbe programme de 18 jours du Nord au Sud de l’Argentine en passant évidemment par Buenos Aires.

Quant à la course, La Patagonia Run fait suite au Marathon du Mont Blanc que j’ai achevé après 9h30 d’un effort soutenu et laborieux. Une course-trail dans les montagnes avec un dénivelé de plus de 2000m. J’avais trouvé un plan d’entraînement assez raisonnable et celui-ci avait bien débuté. J’entamais le troisième tiers avec un grand sérieux.

Mais quand la crise a débuté en 2020, mon élan a été brisé. Je me suis retrouvée désemparée, sans aucun but. Toute envie de courir a subitement disparu.

Suite au confinement, la compétition a alors été reportée en novembre 2020. J’ai hésité pendant un court moment, mais par sûreté, nous avons préféré patienter et tout annuler.

Peut-être sera t’il reconduit en 2021?

Profil de la course

Je n’aime pas m’arrêter sur un échec, même si ce n’en est pas vraiment un. J’aime terminer ce que j’ai commencé. Et ce tour du monde doit s’achever sur un feu d’artifice.

Je n’ai pas encore dit mon dernier mot. Je poursuis mon entraînement.

13 septembre 2020. Sans surprise, la course de novembre est officiellement annulée et est reportée au 10 avril 2021.

12 décembre 2020. Après moult hésitation, ayant eu le choix entre 2022 et 2021, je décide finalement de prendre le pari de partir en 2021. Je n’arrive plus à patienter. Je croise donc les doigts X.

13 décembre 2020. Mon accident. Courir en 2021 est une utopie. Je renonce.

16 avril 2021. Je reprends espoir malgré les mises en garde du chirurgien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *